Le grand retour du tigre : le Népal dépasse son engagement mondial visant à doubler le nombre de tigres sauvages

TORONTO, July 29, 2022 (GLOBE NEWSWIRE) — Bonne nouvelle en cette Journée internationale du tigre : le dernier recensement national de tigres mené au Népal révèle que le pays a réussi à dépasser son objectif de doubler sa population de tigres sauvages, qui est passée d’environ 121 individus en 2010 à 355 en 2022.

Cette annonce souligne que le Népal a dépassé son objectif national et atteint l’un des engagements mondiaux les plus ambitieux de l’histoire de la conservation. L’objectif nommé TX2, qui vise à doubler le nombre de tigres sauvages d’ici 2022 (l’année lunaire du Tigre), a été fixé par les gouvernements des pays de l’aire de répartition du tigre lors du sommet du Tigre à Saint-Pétersbourg en 2010, après que la population mondiale de tigres ait atteint son plus bas niveau historique. À l’époque, on ne comptait plus que 3 200 tigres sauvages dans le monde, alors qu’il y en avait environ 100 000 un siècle plus tôt.

Au cours des 12 dernières années, le nombre de tigres au Népal n’a cessé d’augmenter. Un recensement périodique de la population, effectué tous les quatre ans, a indiqué une augmentation de la population au Népal, qui est passée de 198 individus en 2014 à 235 en 2018.

Le dernier recensement national, mené par le département des parcs nationaux et de la conservation de la faune du Népal, en partenariat avec le WWF-Népal et d’autres organisations de conservation, est un effort considérable ayant couvert 18 920 km² et requis 16 811 jours totaux de temps du personnel sur le terrain. Dans le cadre du recensement, on a identifié chaque individu d’âge adulte sur la base des motifs de ses rayures (excluant les petits et les jeunes) et utilisé des outils analytiques de pointe afin d’obtenir une estimation solide de la population.

Ces résultats incroyables soulignent l’importance de la protection des habitats et des corridors clés utilisés par les tigres, et des partenariats avec les communautés locales qui cohabitent avec l’espèce. Alors que les populations d’espèces sauvages sont en déclin dans le monde entier, ces résultats montrent également que le rétablissement d’une espèce est possible quand des mesures de conservation adéquates sont mises en œuvre.

Grâce à l’aide de donateur.trice.s d’ici, le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) soutient la conservation des tigres au Népal depuis 2013 par la surveillance des populations, l’amélioration de l’habitat, la formation de citoyen.ne.s scientifiques et l’appui d’efforts visant à réduire les conflits entre les humains et les espèces.

Rinjan Shrestha, spécialiste principal des grands félins d’Asie au WWF-Canada, dit :
« Le WWF-Canada est privilégié d’avoir pu contribuer à cette incroyable aventure de conservation aux côtés de ses collègues du Népal, grâce au soutien de ses donateur.trice.s du Canada. Le rétablissement des tigres au Népal est une réussite extraordinaire qui montre que même les objectifs de conservation les plus audacieux peuvent être atteints lorsque les gouvernements, les partenaires de conservation comme le WWF et, surtout, les communautés locales, s’unissent.

« Cette réussite historique apporte un message d’espoir rassurant quant à la survie à long terme des tigres au Népal. Cependant, les progrès sont fragiles. Alors que la population de tigres augmente, il est plus important que jamais que nous redoublions d’efforts afin d’étendre leur aire de répartition de plus en plus petite, de connecter leurs habitats et de favoriser la cohabitation avec les humains en améliorant la sécurité du territoire ».

Ghana S. Gurung, directeur du WWF-Népal, dit :
« Réaliser des projets de conservation, cela prend du temps. Cependant, sous la direction du gouvernement népalais et avec l’appui de nos partenaires en conservation et de nos communautés, nous avons pu être à la hauteur de la confiance de nos donateur.trice.s et de nos sympathisant.e.s de partout dans le monde. En plus de maintenir les réalisations actuelles en mettant l’accent sur la coexistence entre les humains et les tigres, nous continuerons à nous investir pour relever les défis à venir. Ainsi, nous souhaitons concentrer nos efforts sur la sécurité de l’eau, les infrastructures respectueuses des espèces et la gestion de la dispersion de la population de tigres, tout en renforçant davantage l’intendance de notre communauté ».

Des photos de tigres sont disponibles pour les médias ici.

Pour plus d’informations, veuillez écrire à : [email protected] ou à Jenny Roberts (WWF-Tigers Alive) à [email protected].

En quoi le tigre est-il important?
En tant que plus grand félin du monde et prédateur situé au sommet de la chaîne alimentaire, le tigre joue un rôle important dans la structure et le fonctionnement des écosystèmes dont dépendent à la fois les humains et les espèces. Il s’agit d’une espèce clé qui a besoin de vastes étendues d’habitats diversifiés, qui sont non perturbées par les humains et riches en proies. L’avenir d’une seule espèce emblématique n’est pas le seul facteur utilisé pour déterminer le succès ou la réussite d’un projet. Les résultats d’un projet servent également à orienter les moyens par lesquels nous préserverons la santé de la nature dans un contexte de développement mondial et des dérèglements climatiques. Pour plus d’information, consultez le www.tigers.panda.org.

À propos du Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada)
Le WWF-Canada s’engage à prendre des mesures de conservation justes et équitables qui permettent de restaurer la nature, de renverser la perte d’espèces et de lutter contre les dérèglements climatiques. Nous nous appuyons sur des analyses scientifiques et sur les recommandations des Autochtones pour nous assurer que tous nos efforts sont liés à un seul objectif : un avenir où les espèces, la nature et les humains vivent en harmonie. Pour en savoir plus, visitez le wwf.ca/fr.


Resource News, Oil and Gas News, Mining News, Renewable News